https://www.crossculturalsolutions.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg

Accidents, travaux, interventions sur la voirie… Lors de la survenue de ces événements, il est indispensable de mettre en place un dispositif pour garantir la sécurité des intervenants, mais également des usagers circulant aux alentours. Pour ce faire, plusieurs supports de signalisation peuvent être utilisés, à commencer par les cônes de chantier. Mais quelles sont les différentes fonctions de ces équipements ? Comment bien les choisir ? Voici quelques éléments de réponse. 

Dans quels cas utiliser des cônes de chantier ?

Le cone de chantier a plusieurs fonctions, c’est pourquoi, il peut être utilisé dans diverses situations. Du contrôle de la circulation au balisage d’une zone de sécurité, en passant par la signalisation d’une zone de danger, son utilisation reste multiple pour assurer le bien-être de tous. 

Alerter d’une zone de danger 

Dans un premier temps, les cônes peuvent être utilisés pour alerter les usagers (conducteurs ou piétons) d’une zone de danger. En positionnant de tels équipements de signalisation à proximité du lieu à risque, les personnes seront plus vigilantes et porteront davantage attention à leur environnement. Cela peut être le cas à proximité d’une zone de travaux ou d’un chantier mobile par exemple. Les conducteurs devront alors réduire leur allure et les piétons seront invités à changer de trottoir dans la mesure du possible. 

Contrôler la circulation

Lors d’un accident de la route, il est indispensable de prendre les mesures nécessaires afin de contrôler la circulation et éviter de provoquer un autre sinistre. L’usage des cônes de chantier est donc primordial pour gérer les véhicules circulant aux abords de la zone accidentée. Bien souvent, ils sont utilisés pour bloquer une voie de circulation (notamment sur les autoroutes) et inciter les conducteurs à se déporter progressivement sur celle d’à côté. 

Délimiter un périmètre de sécurité 

Enfin, ces équipements permettent de délimiter un périmètre de sécurité pour éviter qu’une personne ne se blesse. Par exemple, ils peuvent être utilisés dans des centres commerciaux ou des bureaux afin de prévenir le personnel et les visiteurs que le sol est glissant ou déformé. Ces derniers doivent alors rester vigilants dans une portion bien définie. 

Quels critères prendre en compte pour bien choisir ses cônes de chantier ? 

Afin d’assurer les fonctions présentées précédemment, il est essentiel de bien choisir ses cônes de chantier, en fonction du message que l’on souhaite délivrer. Pour ce faire, plusieurs critères doivent être pris en compte. 

La matière 

Deux matières sont principalement utilisées pour la création des cônes : le PVC et le polyéthylène. Les cônes en PVC restent extrêmement légers et souples, ce qui permet de les transporter plus facilement. Les cônes en polyéthylène, quant à eux, sont plus lourds et plus robustes. En fonction de la zone à délimiter, il est indispensable de choisir le modèle qui conviendra le mieux. Par exemple, pour créer un périmètre sur un lieu de travail, il est préférable d’opter pour un cône en PVC. A contrario, pour une zone de danger en extérieur, notamment sur une autoroute, il est préférable de se tourner vers un cône en polyéthylène grâce à sa meilleure résistance au vent et aux intempéries. 

La réglementation

Les cônes de signalisation doivent répondre à la norme EN13422. Celle-ci prend en compte plusieurs critères tels que la stabilité du cône, sa résistance ainsi que sa visibilité grâce à l’utilisation de bandes réfléchissantes. Ces dernières doivent être vues de jour comme de nuit par tous les usagers. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 6 =

error: Content is protected !!