https://www.crossculturalsolutions.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg
crowfunding immobilier investissement

Dans la situation de crise et d’inflation actuelle, de nombreux Français peinent à trouver la bonne solution d’investissement. Avec une inflation record, l’épargne n’est plus suffisante pour compenser la perte de pouvoir d’achat. Ainsi, fidèles à l’immobilier, les investisseurs qui souhaitent obtenir de bons taux de rendement se tournent vers le crowdfunding immobilier.

Qu’est-ce que c’est ?

Si l’on connait généralement le principe du crowdfunding, il s’applique également à l’immobilier, d’une manière particulière. En effet, il est possible de participer à un projet de crowdfunding immobilier pour investir d’une manière différente. Un projet de crowdfunding est un projet immobilier dans lequel le promoteur va faire appel à des investisseurs particuliers afin de financer un projet. Il peut s’agir de projet de construction de nouveaux logements, de bureaux, de rénovation d’immeubles ou même de l’élévation d’un immeuble. Dans la grande majorité des cas, il s’agit de projet de construction de nouvelles résidences et en particulier de rénovation d’actifs en centre-ville. Ce sont des projets qui peuvent être financés en partie par des investisseurs privés ou publics, mais le promoteur peut ouvrir la participation à des particuliers afin d’obtenir tous les fonds suffisants.

Ainsi, des particuliers peuvent financer un projet immobilier par le crowdfunding et cela de deux manières. Tout d’abord, il y a le crowdequity, qui correspond à une participation au capital, puis il y a le crowdlending, qui correspond tout simplement à un prêt. C’est le crowdlending qui est largement le plus répandu. Il permet tout simplement à un investisseur de placer son argent dans un projet et lorsque celui-ci sera arrivé à terme, il récupère son investissement, en plus de taux d’intérêt. C’est donc un investissement à relativement court terme et qui peut rapporter gros.

L’accessibilité aux projets immobiliers

Pour se lancer de tels projets, il faut savoir qu’il existe différentes plateformes de crowdfunding immobilier. Ces plateformes permettent de mettre en relation les différents promoteurs immobiliers avec les particuliers qui cherchent des projets dans leur région. Cela permet d’avoir accès à des projets déjà vérifiés et qui présentent de bonnes chances de réussite. Comme pour des plateformes classiques de crowdfunding, on peut facilement naviguer entre les différents projets et choisir rapidement les projets les plus intéressants selon ce que l’on cherche.

Au-delà d’un investissement, le crowdfunding immobilier peut aussi être un moyen de participer au développement des logements sur son territoire. C’est une manière de sélectionner les projets parmi toutes les possibilités.

Un investissement qui gagne du terrain

Le crowdfunding immobilier s’est largement développé durant l’année 2022. D’après le baromètre du crowdfunding en France de Mazard et de l’association du financement participatif France, le crowdfunding immobilier constitue les 2 tiers de la collecte globale du financement des projets. Le secteur a pu se développer particulièrement après la crise sanitaire. D’un côté, les Français sont très attachés à la pierre, ils y consacrent donc beaucoup d’investissement et de l’autre, les promoteurs se sont relancés dans de nombreux projets au lendemain de la crise, renforçant un grand besoin de financement rapide et sans contraintes.

Pour les investisseurs, c’est une opportunité très intéressante également. Là où l’investissement dans l’immobilier locatif dispose d’un faible rendement et de nombreuses contraintes, le crowdfunding immobilier est beaucoup plus abordable. Il n’y a pas besoin d’emprunter ou d’avoir une très large somme pour investir, il faut simplement avoir un minimum, qui s’élève généralement à moins de 1000 €. Ainsi, n’importe qui peut se lancer et obtenir des intérêts entre 6 et 12 % en moyenne. En revanche, on ne peut récupérer sa mise et son gain seulement si le projet aboutit. Comme pour tout investissement, il y a une part de risque, c’est pour cela qu’il faut bien prendre le temps de choisir. Si le projet échoue, il est possible de ne pas récupérer son investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

55 + = 62

error: Content is protected !!