https://www.crossculturalsolutions.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg
conditions-obtention-eco-ptz

Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, le prêt à taux zéro s’avère être une aide financière non négligeable destinée à encourager les propriétaires à effectuer des travaux d’amélioration énergétique de leur logement. Mais quelles sont les conditions pour obtenir un eco ptz ? Dans cet article, nous vous détaillons les différents critères d’éligibilité ainsi que les types de travaux concernés par cette aide.

Les critères relatifs au logement

Pour être éligible à l’éco PTZ, le logement doit être la résidence principale du demandeur ou de ses locataires. Les logements visés doivent également être achevés depuis plus de deux ans. Les logements neufs ne sont donc pas concernés par cette aide.

En outre, il est important de noter que si vous avez déjà bénéficié d’un éco PTZ dans les trois dernières années, vous pouvez solliciter un deuxième éco PTZ, mais à condition de respecter certaines modalités. Il faut notamment que le premier prêt ait été remboursé au moins partiellement et que l’opération soit réalisée dans les trois ans suivant l’obtention du premier éco PTZ.

Les travaux éligibles

Seuls les travaux d’amélioration énergétique précisément listés et répondant à un niveau minimal de performance sont éligibles à l’éco PTZ. On peut distinguer plusieurs types de travaux concernés :

  1. Isolation thermique : elle concerne la toiture, les murs (par l’intérieur et/ou par l’extérieur), les fenêtres et portes donnant sur l’extérieur ainsi que les planchers bas situés au-dessus d’un sous-sol non chauffé ou d’un vide sanitaire.
  2. Systèmes de chauffage et production d’eau chaude : les travaux visent à installer ou remplacer des équipements permettant de réduire la consommation d’énergie du logement (chaudières performantes, pompes à chaleur, appareils de régulation et programmation).
  3. Rénovation globale : cette catégorie concerne les travaux qui permettent d’atteindre un niveau global de performance énergétique minimum fixé par arrêté pour l’ensemble du logement, en combinant différentes actions individuelles ci-dessus.

Afin de garantir la qualité des travaux réalisés, il est obligatoire de faire appel à des professionnels labellisés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour la réalisation des travaux d’amélioration énergétique.

Le gain énergétique exigé

Pour obtenir un éco PTZ, des seuils de performances énergétiques sont imposés aux travaux entrepris. En effet, le financement exige une réduction d’au moins 35% de la consommation annuelle énergétique du logement. Cette réduction doit être atteinte pour chaque type de travaux et sera calculée par un professionnel.

Déterminer le montant du prêt

Le montant de l’éco PTZ est fonction du coût des travaux, dans la limite d’un plafond fixé en fonction du nombre de travaux réalisés. Entre autres choses, il est proportionnel aux gains énergétiques réalisés grâce à ces travaux.

  • Un seul des trois types de travaux : jusqu’à 15 000 €,
  • Deux types de travaux ou rénovation globale : jusqu’à 25 000 €,
  • Trois ou plus types de travaux : jusqu’à 30 000 €.

Il est possible de cumuler plusieurs éco PTZ pour financer des travaux distincts, avec une durée maximale de remboursement de 15 ans.

Aides complémentaires et conditions de financement

L’éco PTZ peut être cumulé avec certaines aides à la rénovation énergétique, telles que Ma Prime Rénov’, les certificats d’économies d’énergie (CEE) ou encore les aides locales.

Pour bénéficier de l’éco PTZ, le demandeur doit être solvable et respecter les conditions d’emprunt demandées par les banques partenaires. La demande doit se faire auprès d’une banque proposant cette offre, et ce, avant le début des travaux.

Pour que les travaux soient éligibles à l’éco PTZ, ils doivent impérativement être réalisés dans les trois ans suivants la date d’émission de l’offre. Les travaux déjà engagés ou achevés ne pourront pas bénéficier de ce financement.

Où s’informer et comment monter son dossier ?

Si vous envisagez une rénovation énergétique de votre logement, informez-vous auprès des professionnels RGE, des organismes spécialisés tels que l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) ou encore des espaces conseils FAIRE (Faciliter, Accompagner et Informer sur la Rénovation Énergétique).

Prenez également le temps de comparer les offres disponibles auprès des différentes banques partenaires de l’éco PTZ et rassemblez toutes les pièces nécessaires pour constituer votre dossier : devis des travaux, attestation suivi-performance énergétique, justificatifs d’identité et de revenus, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 1 =

error: Content is protected !!