https://www.crossculturalsolutions.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg
assurance pret immo

Où serez-vous dans vingt ans ? Pour tout un chacun il est difficile de se projeter sur une longue durée. Et pourtant, l’emprunteur qui contracte un prêt immobilier doit être sûr de posséder les revenus suffisants pour honorer son crédit. Obligatoire lors de la souscription à un prêt immobilier, l’assurance décès supplée l’emprunteur s’il est victime d’une perte de revenus liée à une maladie ou à une invalidité et rembourse la totalité du prêt en cas de décès.

Les prix pratiqués pour une assurance prêt immobilier

L’assurance emprunteur a une double utilité. Elle protège l’assuré et ses proches en cas de maladie, d’invalidité ou encore de décès. Ainsi, en cas de décès l’assurance solde le crédit. En cas d’impossibilité temporaire de paiement, pour maladie ou invalidité, l’assurance emprunteur prend le relais pour les échéances concernées.

L’assurance emprunteur est exigée par la grande majorité des organismes de crédits. Ils obtiennent ainsi la garantie d’être remboursés si un événement indésirable empêchait l’emprunteur d’honorer ses mensualités.

Le coût de l’assurance invalidité / décès est fixé en début de contrat, en pourcentage par rapport au capital emprunté, et ne varie pas jusqu’à l’échéance du contrat. Concernant les autres clauses protectrices, le calcul des primes peut se faire sur une base fixe, ou dégressive (leur part diminue au fur et à mesure du remboursement) selon les cas.

Comparer le prix sur toute la durée du contrat

Les contrats groupes, proposés par les banques, sont forfaitaires et se révèlent souvent plus chers que les assurances individuelles, élaborées selon le profil de l’emprunteur. Comparez les propositions de plusieurs professionnels avant de choisir et basez-vous sur le coût global et non sur le montant payé à chaque assurance.

Le montant des primes est déterminé en fonction des clauses et options prises en compte, et des modalités de remboursement. Il est important de bien lire son contrat d’assurance avant de le signer : des franchises peuvent s’appliquer, et des conditions particulières peuvent rendre caduques certaines couvertures. Parfois, il peut être intéressant de payer un peu plus cher pour être mieux protégé.

La liberté de choisir

Depuis la loi Lagarde votée en septembre 2010, l’emprunteur peut choisir librement son assurance décès. Il n’est ainsi pas obligé de souscrire au contrat proposé par la banque qui finance son projet immobilier. Le prix des contrats variant parfois du simple au triple, l’emprunteur a tout intérêt à comparer les offres et faire marcher la concurrence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + 1 =

error: Content is protected !!