https://www.crossculturalsolutions.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg
les étapes pour acheter une maison

Les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir devenir propriétaire et ce, de plus en plus tôt. En France, l’âge moyen des propriétaires est désormais de 32 ans. Mais accéder à la propriété est un rêve qui peut rapidement se transformer en cauchemar si l’on ne fait pas attention. Vous souhaitez passer de la location à la propriété ? Voici nos conseils et les étapes à suivre pour réussir votre projet immobilier en toute sérénité.

Étape 1 : effectuer la recherche de la maison de ses rêves

Si la première étape peut sembler simple c’est parfois la plus difficile. Tout simplement car la maison de vos rêves n’existe peut-être pas. Aussi vous devez vous fixer des critères par ordre de priorités et de préférences. En somme, définissez vos attentes. Qu’est-ce qui est le plus important pour vous ?

Votre budget est primordial évidemment ainsi que la surface et peut-être le nombre de chambres. Pensez également à l’emplacement du bien que vous convoitez et pensez au futur, il faut anticiper vos besoins. N’hésitez pas à vous promener dans le quartier pour voir s’il vous convient et si vous y êtes bien. Vérifiez sa proximité avec les écoles, les crèches, les commerces ou encore les transports en commun. En cas de revente cela sera déterminant. Multipliez les visites !

Étape 2 : faire une offre d’achat

Vous avez trouvé votre maison idéale ? Les négociations commencent maintenant ! Attention : à l’image d’un contrat, une offre réalisée à l’écrit représente un engagement de la part de l’acheteur d’acquérir le bien si le vendeur est prêt à l’accepter bien entendu. Si vous faites une offre en dessous de la valeur demandée, le propriétaire peut faire une contre-offre que vous serez à votre tour libre d’accepter ou non.

Pensez à bien rédiger votre offre d’achat, avec toutes les mentions obligatoires. Les agences immobilières s’en chargent souvent mais si vous l’avez rédigé seul, sachez qu’elle doit laisser apparaître :

  • La description du bien ;
  • Le prix du bien en toutes lettres ;
  • Le délai de validité de votre proposition (10 jours) ;
  • Les condition suspensive relative à l’obtention d’un prêt bancaire par exemple.

Étape 3 : obtenir un prêt immobilier

Pour mettre toutes les chances de votre côté, sachez que la façon dont vous gérez vos comptes sera déterminante. Les banques s’appuient sur vos revenus, votre apport personnel, votre capacité d’endettement, votre profession mais aussi votre capacité à épargner et la gestion de votre compte courant. Il vous faudra un bon plan de financement. Si vous avez déjà des crédits en cours, le rachat de crédit est indispensable.

Il est primordial de connaître votre taux d’endettement. Des simulateurs en ligne sont disponibles pour calculer votre taux d’endettement. Le seuil maximal du taux d’endettement habituellement admis est de 33%. Ce taux garantit votre situation financière tout en vous évitant de risquer l’endettement. Si vous en avez les moyens, tournez-vous vers un courtier spécialisé en crédit immobilier ! Avant d’aller frapper à toutes les portes, tournez-vous d’abord vers votre banque et votre conseiller. Si vous êtes client depuis plusieurs années, votre banque pourra vous faire une offre avantageuse.

Étape 4 : gérer l’administratif avec un notaire

Lors de tout achat d’un bien immobilier, il est obligatoire de s’acquitter des frais de notaire. Sachez qu’acheteur et vendeur peuvent faire appel à un notaire, et ce, sans que cela entraîne un surcoût pour l’acquéreur. Le notaire dispose de toutes les compétences pour défendre les droits de l’acheteur mais également ceux du vendeur.

Sa présence est sollicitée pour conseiller l’acquéreur avant la signature de l’acte d’achat. Il va rédiger l’acte de vente puis enregistrer la transaction. C’est également lui qui va débloquer les fonds auprès de la banque. Le notaire assure la sécurité des fonds jusqu’à la signature de l’acte final de vente. N’oubliez pas de prendre en compte les frais de notaire dans votre demande de prêt immobilier. Un bon notaire saura vous conseiller et vous accompagner dans l’acquisition de votre bien en vous garantissant une sécurité légale.

Étape 5 : finaliser l’achat de la maison

La signature de l’acte est faite chez le notaire ou à distance. Seul le notaire est autorisé à effectuer une telle opération. Cet acte de vente définitif permet de sécuriser et d’authentifier la transaction. Diverses vérifications sont effectuées par la suite. Le notaire va vérifier les origines de la propriété, sa situation juridique ou hypothécaire.

Ensuite, il vérifie l’identité du vendeur et de l’acheteur, leur capacité et leur pouvoir. Enfin c’est le moment symbolique de la remise des clés et de la signature du nouveau titre de propriété. Les vendeurs et les acquéreurs signent les documents devant le notaire et les fonds sont versés par la banque. La vente est conclue et les nouveaux propriétaires peuvent déménager. Félicitations, vous êtes propriétaire !

Conclusion

Si l’immobilier est un domaine complexe, il suffit de s’entourer de professionnels qualifiés pour être accompagné. Soignez votre plan de financement, soyez clair concernant votre budget et vos attentes. Si vous le pouvez, offrez-vous les services d’un courtier spécialisé pour trouver le meilleur taux de crédit immobilier et n’oubliez pas les frais de notaire dans votre demande. Multipliez les visites des biens et n’hésitez jamais à comparer avant toute décision. Ne vous précipitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27 + = 35

error: Content is protected !!