https://www.crossculturalsolutions.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg

Les agents de sécurité font partie de notre quotidien. On les retrouve à l’aéroport, dans les centres commerciaux, dans les centres de loisirs, etc. Ils veillent à la protection des biens et des personnes, au respect des règles et consignes particulières, et au bon déroulement des visites. Ces dernières années, la demande en agents de sécurité a nettement augmenté en France. Si vous êtes un jeune diplômé, ou un actif en quête de reconversion professionnelle, ce métier est peut-être fait pour vous. Comment devenir agent de sécurité ? Quelles formations suivre ?

La sécurité : un secteur qui recrute

Lorsque l’on parle de sécurité, les gens pensent généralement aux vigiles des centres commerciaux ou à la gare. Mais le secteur est bien plus vaste et les missions sont bien plus variées. Un « agent de sécurité » ou « agent de prévention et de sécurité » est un personnage dont la principale mission est la prévention et la dissuasion. Il a l’obligation de prévenir toute malversation, de surveiller le secteur qui lui est attribué, et de dissuader les personnes malveillantes qui voudraient porter atteinte à l’intégrité des usagers et des biens.

Des missions supplémentaires sont assignées à l’agent selon les conditions dans lesquelles il doit travailler, selon qu’il agit dans le privé ou dans le public, et s’il est polyvalent ou spécialisé. Pour entrer dans la profession, les futurs agents de sécurité doivent effectuer une CQP APS, désormais connu sous le nom de TFP APS. Cette formation permet d’obtenir une carte professionnelle d’agent de sécurité et de prévention du CNAPS. Ils pourront alors prétendre aux postes de :

  • rondier,
  • agent de sécurité,
  • gardien,
  • inspecteur de magasin,
  • télésurveillance,
  • sécurité incendie, cynophile,
  • sûreté aéroportuaire, etc.

Ainsi, le secteur est vaste et ne cesse de se modifier avec les nouvelles technologies (la télésurveillance n’étant pas encore d’actualité il y a quelques années par exemple). Alors, que vous envisagiez une reconversion professionnelle ou que vous soyez un jeune diplômé à la recherche d’un métier qui vous ressemble plus, vous pourrez sûrement trouver un métier de la sécurité qui corresponde à vos motivations.

sécurité, un secteur qui recrute

Quel profil est recherché dans le secteur de la sécurité ?

Le secteur de la sécurité recherche des personnes ayant une bonne condition physique et mentale. Les candidats à la sécurité doivent être patients, observateurs et autonomes. Ils doivent avoir le sens des responsabilités, et faire preuve de sang-froid. Mais ce n’est pas tout. L’obtention de la carte professionnelle indispensable pour l’exercice du métier est conditionnée à certains critères. Les individus doivent impérativement être majeurs, avoir un casier vierge, bien maîtriser la langue française que ce soit à l’écrit ou à l’oral, être réactifs, savoir se contrôler et contenir leurs émotions.

En ce qui concerne le diplôme, il n’est pas nécessaire d’en avoir un pour peu que le candidat détienne son TFP APS (Titre à finalité professionnelle d’Agent de Prévention et de Sécurité), anciennement CQP APS (Certificat de qualification professionnelle Agent de prévention et de sécurité). Ce titre est obtenu auprès d’un organisme de formation agréé.

Toutefois, certains diplômes peuvent faciliter l’insertion dans le métier.

  • CAP d’agent de sécurité : c’est une formation initiale qui se prépare en deux ans et qui est accessible dès la classe de 3e. Les chapitres portent sur la prévention des vols, dégradations, infractions.
  • CAP d’agent vérificateur d’appareils extincteurs : s’obtient en deux ans à l’issue desquelles l’élève est capable de conseiller sur l’achat, l’installation et l’utilisation des extincteurs incendies. C’est un diplôme complémentaire au CAP agent de sécurité.
  • Mention complémentaire sûreté des espaces ouverts au public : elle se prépare en un an après le CAP.
  • Brevet professionnel d’agent technique de prévention et de sécurité : s’obtient deux ans après le CAP. Il forme le futur agent à la prévention de risque et à l’intervention en cas de sinistre.
  • Bac pro dans les métiers de la sécurité : se préparer en trois ans après la classe de 3e ou deux ans après le CAP. Les élèves sont progressivement introduits à l’exercice des métiers de la sûreté, et de la sécurité.
  • DUT en hygiène et sécurité de l’environnement : deux ans après le Bac. Ce diplôme atteste des connaissances de l’individu en matière de gestion de la santé, des risques et de la sécurité au travail. Il est également gage de sa capacité à protéger l’environnement dans lequel il va exercer.
  • Licence en sécurité des biens et des personnes : elle s’obtient trois ans après le Bac.
  • Formation de secouriste du travail (SST),
  • Formation de premiers secours (PSC1),
  • HOBO (Habilitation électrique),
  • Service de sécurité incendie et d’Assistance aux personnes (SSIAP1).

Pour rappel, toutes ces formations sont considérées comme des catalyseurs qui mettent en avant le CV du candidat à la sécurité, et peuvent faire la différence au moment de l’embauche. Le TFP APS, lui par contre, est obligatoire. Il en est de même pour la carte professionnelle octroyée par le CNAPS (Conseil national des activités privées de sécurité).

Quel salaire et quelles perspectives pour les futurs agents de sécurité ?

Le salaire d’un agent de sécurité n’est pas fixe. Il est fonction des missions assignées, de l’ancienneté, des conditions de travail, de l’employeur (privé ou public). Un débutant peut espérer recevoir un salaire brut qui tourne autour du SMIC soit 1 603 euros. S’il doit diriger une équipe, il recevra environ 1700 euros bruts/mois.

Les agents de sécurité ont plusieurs perspectives d’évolution. En effet, il arrive que de simples gardiens ou surveillants de magasin finissent pas occuper des postes d’agent en sécurité incendie, de garde du corps, de maître-chien, de transporteur de fonds ou encore d’opérateur en télésurveillance.

Pour parvenir à ces postes, il vous faudra notamment :

  • obtenir un CAP, un Bac, un DUT, et/ou une licence pro en sécurité (voir diplôme ci-dessus),
  • trouver un centre agréé de formation pour obtenir la certification en sécurité (que l’on soit détenteur, ou non, de l’un ou plusieurs de ces diplômes),
  • faire une demande d’autorisation sur le site du CNAPS avant d’intégrer le centre de formation,
  • vous former,
  • faire la demande de carte professionnelle au CNAPS,
  • postuler à des postes (après réception de la carte),
  • accumuler de l’expérience,
  • postuler à des postes plus avancés.

Le secteur de la sécurité est en pleine évolution et bien organisé. Il s’agit donc d’un bon métier où il est possible de faire carrière pour peu que vous disposiez des qualités et des qualifications nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 55 = 62

error: Content is protected !!