https://www.crossculturalsolutions.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg

Le traitement des eaux usées consiste à les nettoyer et à les dépolluer. Il existe différents procédés pour que le liquide retourne propre à son milieu naturel et puisse même être réutilisé.

La technologie de la vanne guillotine

Nous préconisons la mise en place d’une vanne guillotine lorsqu’une vanne d’arrêt doit être installée sur un réseau d’eaux chargées. Si vous êtes un professionnel, il est important de connaître le fonctionnement d’une vanne guillotine pour une robinetterie industrielle. Ce système est facile à manœuvrer et à entretenir. Il représente la solution parfaite dans les environnements les plus difficiles. Son usage est, entre autres, préconisé dans le traitement des eaux usées dans les stations d’épuration. Il permet ainsi de réguler le flux liquide dans les canalisations. Cependant, cet appareil ne possède que deux options : la position complètement ouverte et celle totalement fermée.

La vanne guillotine comprend une lame tranchante qui se ferme malgré des fluides particulièrement visqueux. Elle est également légère car son écartement est plus court. Le volet pour la remontée et la descente de l’opercule s’actionne grâce à une tige munie d’une poignée. Lors de la remontée, le volet s’ouvre pour laisser passer le liquide. En mode descente, celui-ci tombe comme une guillotine. Le passage dans la vanne est alors bloqué. La vanne guillotine est également munie d’une pelle coulissante. Lorsque le dispositif est fermé, cette dernière vient se plaquer contre un joint, assurant ainsi l’étanchéité du système.

En raison de sa légèreté, la vanne guillotine peut être raccordée à toutes les formes de tuyaux. Il vous suffit d’adapter son diamètre selon son usage. Avant de choisir le type de matériel, prenez en compte certains paramètres :

  • la taille du tuyau,
  • la pression du fluide qui y circule,
  • le matériau de la guillotine.

Les différents modèles de vannes guillotine

Il existe différents modèles de vannes guillotine, à choisir en fonction de leur application.

La vanne guillotine unidirectionnelle est idéale dans le traitement de l’eau ou encore dans le secteur de l’énergie. Celle en fonte ductile est préconisée, car elle n’est pas sujette aux déformations. Elle est utilisée lorsque les fluides sont chargés de solides en suspension. Le modèle bidirectionnel possède la particularité d’être étanche dans les deux sens. Contrairement à la version unidirectionnelle, il ne prend en charge que les liquides faiblement chargés.

La vanne guillotine sous silo est utilisée dans les industries minières et alimentaires. Comme son nom l’indique, elle est spécialement conçue pour un montage sous silo. S’il vous arrive de travailler avec des produits secs comme la poussière et les grains, c’est ce dont vous avez besoin. Pour prévenir tout risque de bouchon, des orifices de soufflage injectent de l’air comprimé. Cela évite tout bourrage et les accumulations de produit.

La vanne guillotine à pelle traversante est adaptée à l’univers de la papeterie. Sa pelle est plus longue et fonctionne comme un coupe-cigarette. Elle laisse couler intégralement le liquide en mode « vanne ouverte ». Fermée, elle assure une fermeture complète du dispositif. Ce modèle est doté d’une étanchéité bidirectionnelle avec deux joints de siège.

Traitement de la robinetterie avec des vannes guillotine

La vanne papillon pour les eaux usées

La vanne papillon pour les eaux usées sert à isoler une conduite de réseaux, par exemple, en cas de débordement. Elle est dotée d’une fermeture et d’une ouverture rapides. Lorsqu’elle est fermée, elle empêche le passage de l’eau. En position ouverte, le liquide peut s’écouler librement. Elle est utilisée dans d’autres applications comme l’approvisionnement en gaz, dans les industries chimiques, etc. Ce dispositif est simple, léger et minimaliste. Il est également le modèle le moins cher du marché. Il s’actionne à l’aide d’un levier, d’un multiplicateur à volant ou d’un actionneur.

Il existe deux types de vannes papillon. Sur la vanne papillon concentrique, le disque est placé au milieu de l’axe et sa tige est située au centre du disque. L’appareil à manchette fixe constitue la pièce centrale du système. Son disque est en forme de tube. Ainsi, vous n’aurez aucun problème d’étanchéité.

Toutefois, ni la vanne papillon concentrique à manchette libre ni son disque ne sont en caoutchouc. Nous vous conseillons d’utiliser de l’EPDM avec une manchette courbe, ce qui lui assurera une parfaite stabilité.

L’alternative est la vanne papillon excentrique. Elle peut être dotée de plusieurs tiges qui ne sont pas positionnées au milieu : le disque est incliné. L’usure des joints est alors considérablement réduite. Il suffit d’une légère ouverture pour laisser couler le liquide. Cette pièce est fixe. Les extrémités de l’axe ont également été conçues pour minimiser les effets de la corrosion. Ce modèle dispose donc d’une durée de vie assez longue. Vous avez le choix entre une vanne simple, double ou triple excentrique.

Le robinet à soupape en acier

Le robinet à soupape en acier est une vanne soupape avec un corps et un chapeau en acier. Sa soupape, son siège d’anneau et sa tige montante sont en inox. Son joint de corps et son presse-étoupe sont en graphite. Cette dernière pièce garantit son étanchéité. La matière de cet appareil de robinetterie peut être définie en fonction de la nature du fluide qui y circule. Ce dispositif peut être droit, incliné ou en équerre. Il porte aussi le nom de robinet de réglage ou globe valve.

Les professionnels l’utilisent pour réguler le débit d’un gaz ou d’un liquide dans des conditions de pression et de températures élevées. La soupape sert à contrôler leur écoulement. Ce matériel est particulièrement utile lorsqu’il est nécessaire de limiter le débit de la matière qui y circule. Il permet un réglage et une régulation bien précis. Vous pouvez également y avoir recours dans d’autres cas, notamment pour ralentir ou stopper le déversement du fluide.

Un ensemble d’actionneurs permet d’ouvrir ou de fermer cet appareil. Cependant, le robinet à soupape en acier possède une petite particularité : lorsque le disque se ferme dans le sens contraire de celui de l’écoulement, l’énergie cinétique du liquide entre en jeu. En effet, cette dernière bloque la fermeture de la valve, tandis que son ouverture est facilitée. Dans le cas contraire où le disque se ferme dans le sens du déversement, la fermeture de la valve est facilitée, tandis que son ouverture est bloquée.

L’entretien de la robinetterie dans le traitement des eaux usées

La corrosion est le pire ennemi dans un système de robinetterie pour le traitement des eaux usées. Certains appareils sont munis d’une pelle en acier inoxydable résistant aux acides et autres oxydants. Cette pièce est moins sensible à ce type d’altération. Elle ne nécessite pas beaucoup d’entretien. Vous réaliserez ainsi des économies considérables puisque le remplacement n’est pas systématique. Nous vous recommandons également l’usage d’une vanne optimisée dans le traitement des fluides chargés, car elle s’use moins rapidement. Elle augmente, par ailleurs, la performance de votre matériel et les coûts de maintenance sont réduits.

Avec le temps, votre dispositif est sujet à l’abrasion. Les différents frottements ainsi que les vibrations auront raison de lui. Optez alors pour des modèles plus robustes qui ont une durée de vie plus longue. De plus, ils ne requièrent pas un entretien régulier ni un traitement particulier.

Des travaux d’entretien sont à prévoir pour garantir le bon fonctionnement de votre appareil de robinetterie et lui assurer une durabilité optimale. Pour éviter le coincement des vannes, veillez à nettoyer correctement les accumulations dans les zones creuses. Enfin, il est important de procéder au récurage des tuyaux d’évacuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

48 − 46 =

error: Content is protected !!