https://www.crossculturalsolutions.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg
différence dpe audit énergétique

L’audit énergétique et le DPE ont pour objectif commun d’informer sur l’état d’un bien immobilier et d’aider à la prise de décision. Celle-ci concerne notamment les actions à mener en vue de l’amélioration du confort ou tout au moins de sa stabilisation en réduisant la consommation énergétique. Quand bien même, ce sont deux études destinées à la même fin, elles présentent néanmoins quelques différences.

Un diagnostic qui en cache un autre

Dans la définition des missions, un DPE établit la situation énergétique du bâtiment telle qu’elle est. Pendant ce temps, l’audit énergétique fait un état des lieux et des analyses afin de proposer des solutions. Autrement dit, d’une certaine manière, un audit inclut un DPE. À juste titre, certains contrôles énergétiques, au lieu de faire des relevées, préfèrent se contenter des valeurs qui sont présentées dans le document du diagnostic. Ainsi, un audit énergétique est complémentaire au DPE et fournit des résultats plus concrets.

Dans le même sens, l’on peut voir dans un rapport de performance énergétique, les informations relatives au bâtiment. Le document peut présenter tout ce qui est nécessaire de savoir pour dresser son étiquette énergie. Au contrario, avec un rapport d’audit, l’on peut consulter les courbes et des graphes expliquant chaque résultat. C’est justement suite à une meilleure compréhension que l’on mène des actions pour améliorer le système.

Une différence dans les informations apportées

Puisqu’il s’agit de deux documents complémentaires, le DPE et l’audit énergétique rapportent différentes informations. Le diagnostic de performance énergétique est plutôt une aide pour les extensions et les rénovations de la construction elle-même. Pour cela, il fournit les informations clé sur le bâti, en l’occurrence les façades et l’isolation. Il inclut également les installations de chauffage.

Par contre, l’audit quant à lui, non seulement renseigne sur tous ces paramètres, mais il va plus loin. Le rapport apporte en effet plus de détails et insiste sur l’état de l’installation énergétique. Après l’évaluation, ce document fournit des analyses approfondies et des résultats clairs. C’est suite à tout ceci que les outils sont proposés pour une amélioration avec des estimations financières à l’appui. Il peut aller plus loin en fournissant des simulations pour voir l’impact des scenarii proposés sur le fonctionnement énergétique du bâtiment.

Des conditions d’application différentes

Il est évident que tous les deux sont nécessaires pour une évaluation objective de la consommation énergétique d’un bien immobilier. Toutefois, les conditions d’application de l’une ou l’autre de ces études sont quelque peu différentes. En premier, la législation rend l’une plus contraignante que l’autre. Il est notamment obligatoire de fournir un DPE avant toute mise en location. Aussi bien le propriétaire que le locataire ont tout intérêt à respecter ces consignes. Par contre, l’audit énergétique n’est obligatoire que pour les constructions servant d’habitation dans une copropriété atteignant au minimum 50 lots. Dans le cas contraire, un rapport de diagnostic est suffisant. Autrement dit, c’est le DPE qui est le plus courant et le plus exploité.

En ce qui concerne la réalisation du projet, les professionnels sont à impliquer autant pour l’audit que pour le diagnostic. Si l’on se réfère au contenu des arrêtés, un diplôme universitaire et une expérience prouvée sont obligatoires pour prétendre à réaliser un audit. Par contre, les exigences ne sont pas aussi précises dans le cas de l’exécution d’un DPE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

39 + = 46

error: Content is protected !!