https://www.crossculturalsolutions.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg

L’excès d’humidité dans une maison est susceptible d’engendrer des problèmes très graves. Pour éviter de mettre en danger votre santé et vos installations, l’idéal est de mettre en place les mesures adéquates, et d’adopter des comportements adaptés.

L’hygromètre, l’outil idéal pour maintenir une bonne humidité dans une pièce

À la maison comme sur votre lieu de travail, le taux d’humidité est un facteur clé auquel vous devez faire attention. Il doit normalement se trouver à 50 % pour une température ambiante de 20 °C. Il est considéré comme normal lorsqu’il est compris entre 45 et 65 %. Au-delà, votre confort est menacé. Cela peut également agir négativement sur votre santé, ainsi que sur la pérennité de votre logement.

Dès que vous remarquez de la condensation à l’intérieur des vitres, des traces de moisissures sur les joints et sur les murs, ou encore le décollement des papiers peints, vous devez immédiatement prendre les dispositions idoines. En principe, le premier réflexe que vous devez avoir est de vous doter d’un hygromètre. Il s’agit en effet d’un instrument servant à mesurer l’humidité relative de l’air.

Concrètement, il vous renseigne sur le taux d’humidité présent à l’intérieur de votre logement, ou lieu de travail. Grâce à une telle information, vous serez en mesure de mettre en place les actions nécessaires pour éviter la prolifération des bactéries. L’hygromètre, dont le principe de fonctionnement est détaillé sur hygrometre.fr, vous permet donc de prévenir et de vous mettre à l’abri des problèmes sanitaires tels que les allergies, les infections, les troubles respiratoires, et même les démangeaisons oculaires. D’un autre côté, l’hygromètre permet de prolonger la durée de vie de vos équipements et objets de valeur, comme le carrelage, les bijoux, les murs, le mobilier, les éléments en bois.

L’hygromètre peut être aussi utilisé pour l’entretien de certains aménagements spécifiques tels que les serres pour plantes exotiques, les terrariums pour insectes particuliers, ou les abris pour animaux. Dans le milieu industriel, il est utilisé pour garantir le bon fonctionnement de certaines machines, assurer la protection des produits périssables et celle des stocks de matières premières, ainsi que le confort du personnel. De plus, l’hygromètre peut être utile dans le cadre de la conception de films photographiques, de la fabrication de produits pharmaceutiques, ou encore de la prévision météorologique.

En fonction de l’usage que vous voulez en faire, vous pourrez opter pour le modèle mécanique, à bulbe humide, à condensation, ou la station météo qui est plus polyvalente. Pour choisir votre hygromètre, nous vous recommandons de tenir compte de quelques critères essentiels que sont :

  • les unités de température (Fahrenheit ou Celsius),
  • la plage de mesure de l’humidité relative,
  • la précision de la température,
  • la plage de mesure de la température,
  • la certification d’étalonnage ISO…

Par ailleurs, l’hygromètre seul ne suffit pas pour assurer un bon taux d’humidité dans un logement.

hygromètre

Astuces pour maintenir un bon taux d’humidité à l’intérieur d’une maison

Pour éviter les dégâts que peut engendrer un taux d’humidité trop élevé, il existe un certain nombre de mesures que vous devez prendre.

La ventilation et l’aération

Le renouvellement de l’air est un excellent moyen d’éviter l’excès d’humidité dans une pièce. Pour cela, nous vous recommandons de prendre chaque jour 5 à 10 minutes pour aérer vos pièces, et plus particulièrement la salle de bain et la cuisine.

Le nettoyage des bouches d’aération

D’une manière générale, la cuisine et la salle de bain sont des pièces propices au développement de l’humidité. Le taux augmente davantage lorsque les bouches d’aération sont bouchées. Par conséquent, vous devez vous assurer de ne rien mettre devant ces petites installations destinées à faciliter la circulation de l’air. Nous vous suggérons également de prendre l’habitude de les nettoyer de façon régulière.

L’installation d’une VMC

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est un dispositif qui permet non seulement d’assainir, mais également d’évacuer l’air présent dans les pièces humides. Son installation peut donc s’avérer très utile pour le maintien d’une bonne humidité dans un logement. Plus pratique et plus efficace, la VMC double flux vous met à l’abri des pertes incessantes de chaleur.

La vérification des étanchéités

Les problèmes d’étanchéité sont souvent à l’origine de l’augmentation du taux d’humidité. Il est donc important de vous assurer que toutes les issues de votre maison sont parfaitement étanches. Vous devez donc vérifier le toit, les murs, ainsi que les fenêtres. En principe, les joints sont censés être nets. Quant aux murs, ils ne doivent pas avoir de fissures. Pour lutter contre les déperditions thermiques, nous vous conseillons d’opter pour le double vitrage. N’hésitez pas à engager des travaux de rénovation énergétique afin d’optimiser les résultats.

L’utilisation du charbon naturel

Le charbon de bois est connu pour sa capacité à absorber l’humidité. Mettez-en quelques morceaux dans une boîte en carton. Placez ensuite la boîte dans la pièce humide, et plus précisément dans un coin. Grâce à cette méthode naturelle, l’humidité sera absorbée en partie. Cependant, il faudra veiller à remplacer les morceaux de charbon au moins une fois par semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

36 − 30 =

error: Content is protected !!