https://www.crossculturalsolutions.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg
installer cuve eau de pluie

Simple, l’installation d’une cuve pour récupérer l’eau de pluie offre de nombreux avantages. Pour réussir votre investissement, vous devez choisir le bon modèle de cuve et prendre quelques précautions. Conseils et paramètres à considérer avant d’installer un réservoir d’eau de pluie dans votre jardin

Installation eau de pluie : les types de cuves

Vous souhaitez faire une installation pour récupérer l’eau de pluie ? Vous avez le choix entre plusieurs types de cuves de récupération d’eau de pluie :

  • La cuve aérienne (en bois ou en polyéthylène PEHD) : capacité de 200 à 8.000 L, solution peu coûteuse, idéale pour le stockage de l’eau à usage externe (arrosage, lavage de voitures…)
  • La cuve enterrée (en béton ou en PEHD) : grande capacité de stockage (de 2.000 à 40.000 L), idéale pour le stockage de l’eau à usage externe et interne (sanitaire, machine à laver…), solution invisible mais nécessitant de gros travaux d’installation
  • La citerne souple autoportante (hors-sol ou semi-enterrée) : capacité de stockage jusqu’à 400 m3, très résistante, anti-UV

Les paramètres à considérer pour installer un récupérateur d’eau

Les paramètres à considérer lors de l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie sont les suivants :

  • Le volume d’eau de pluie récupérable par an et par mètre carré au sol
  • La superficie de toit (rapportée sol) raccordée à la citerne
  • Les besoins annuels en eau de pluie
  • Le choix du nombre de jours de réserve

Prévoir une cuve d’eau de pluie d’une capacité de 14 m3 pour chaque tranche de 100 m² de surface de toit (rapportée au sol).

Installation eau de pluie : les précautions à prendre

Les précautions à prendre au moment de l’installation d’un réservoir d’eau de pluie sont entre autres de :

  • Ne jamais raccorder le trop-plein du réservoir à un égout
  • Placer une grille de protection sur les gouttières et le trop-plein du réservoir
  • Placer un filtre en amont du réservoir

Attention ! Certains matériaux toxiques sont solubles dans l’eau. Sont ainsi à éviter :

  • Les toitures en cuivre, aluminium, goudron ou en matériaux synthétiques légers (imitation de tuiles)
  • Les gouttières et les descentes en aluminium, cuivre ou plomb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

59 − 49 =

error: Content is protected !!